Musicothérapie et soins palliatifs

ACCES EXTRANET

Musicothérapie et soins palliatifs

22 sept. 2017

Les changements importants qui surviennent au cours d’une maladie, qu’ils soient physiques, cognitifs, émotifs ou relationnels, peuvent empêcher la personne malade de s’exprimer et de communiquer aisément avec ses proches. ..

Les enfants ne sont évidemment pas épargnés par ces bouleversements, et leur développement peut en être affecté de manière significative.  La musicothérapie, au-delà de la parole, offre un mode d’expression privilégié dans ce que le jeune vit par rapport à sa maladie et à l’hospitalisation. Le jeune peut être accompagné à différentes étapes de sa maladie (annonce du diagnostic, traitements, rémission, rechute, soins intensifs, soins palliatifs). En tant qu’outil de croissance personnelle, elle permet d’accroître son dynamisme ainsi que d’améliorer ses capacités cognitives (attention, mémoire), psychomotrices (agilité, coordination, mobilité) et socio-affectives.

Elle permet entre autres:

  • D’apporter un soutien lors de procédures médicales douloureuses et invasives
  • De soulager la douleur et l’anxiété
  • D’apporter une source stimulante afin de maintenir la motivation
  • D’enrichir les liens d’attachements mère-bébé

En soins palliatifs pédiatriques, la musicothérapie peut s’inscrire dans la prise en charge globale du patient en offrant un apaisement de la douleur physique et psychique. Elle peur être une voie d’expression et de communication qui se situe au-delà de la parole : son utilisation chez l’enfant en fin de vie pourrait faciliter les contacts humains, notamment intrafamiliaux, et apporter un soutien émotionnel.

 

Ce dispositif est proposé aux familles concernées avec des séances personnalisées à domicile.

Présentation offre musicothérapie

  • L’ERRSPP est amenée à présenter la musicothérapie lors de rencontres avec les patients et leurs familles.
  • Demande du patient ou de la famille : l’ERRSPP peut être sollicité directement par le patient et la famille.

 

Les demandes sont discutées lors du staff multidisciplinaire de l’ERRSPP. Une fiche de présentation pour le musicothérapeute est établie. Le référent est choisi/contacté selon la zone géographique d’intervention (lieu du domicile du patient).

Une réunion physique où entretien téléphonique sont fixés entre l’infirmière coordinatrice ERRSPP et le musicothérapeute pour discuter du dossier et des modalités d’intervention.

La démarche en musicothérapie commence par une première évaluation à domicile.

On déterminera alors si l’approche répond aux besoins de l’individu et si ce dernier est réceptif à la musique. Il ne s’agit pas d’accomplir des prouesses musicales, mais plutôt d’exprimer librement ce que l’on ressent. Par la suite, le thérapeute fixe des objectifs à court terme, à partir d’une approche globale de traitement, et planifie des activités musicales, actives ou réceptives, adaptées à l’individu.

Ainsi, le thérapeute pourrait proposer à un participant qui ne pianote que sur quelques touches d’un clavier d’écouter une pièce musicale particulière, puis d’explorer diverses sonorités de l’instrument.

Le musicothérapeute pourra jouer des airs variés ou chanter pour stimuler la participation. La musique est alors constamment adaptée à l’état de santé, aux réactions et aux objectifs à atteindre, que ce soit une plus grande détente ou un plus grand dynamisme.

Crayons Icone Coeur Orange

Si vous souhaitez soutenir les actions de la Brise,
n'hésitez pas à visiter notre espace don

Faire un don